La slow consommation, on vous dit tout !

Le concept de la slow consommation gagne du terrain chez les consommateurs français. Frénésie post covid, ou simple prise de conscience ?

L’histoire de la slow-consommation.

En 1986, alors que le leader des fast food Macdonald’s décide de s’implanter dans le cœur historique de Rome, Carlo Petrini, journaliste et critique gastronomique lance un mouvement protestataire et militant en opposition à la “malbouffe” et du fast food. C’est donc tout naturellement que ce mouvement protestataire sera appelé “slow-food”. Autrement dit, prendre le temps de manger, favoriser les ressources locales, ne pas surconsommer, ce sont les fondements même qui ont été moteur du mouvement parfois même appelé « écogastronomie » pour sa volonté de respecter l’environnement.

Depuis,  le terme “slow” s’est appliqué à de plus en plus de secteurs. L’idée générale de la slow-consommation est de consommer moins et mieux, de façon à réduire son empreinte carbone. 

La slow consommation chez les Français

Slow-cosmétique, slow-fashion, slow-design, slow-logistic  slow-travel, à première vue, tout les secteurs sont concernés ! Ne vous méprenez pas, ces termes n’incitent pas à devenir un fainéant, mais plutôt à se recentrer sur les choses essentielles. Et, plus précisément, consommer de manière consciente, recycler, consommer moins, mais consommer mieux.

71,5% des Français …

….… se disent concernés par la « consommation responsable », pour 53 % d’entre eux, cela se traduit principalement par l’achat de produits « labellisés, certifiés éthiques, locaux ou moins polluants ». Mais ces comportements d’achat ont tendance à continuer d’évoluer à la hausse. 

Et vous, vous êtes dans une démarche de slow consommation ? 

Vous pensez que le vrac est une prise de jujitsu, que le flexitarisme est un pokémon et que Vinted c’est pour les pauvres ? Il y a du travail, on peut dire que vous êtes des novices de la slow consommation ! Mais ce n’est jamais trop tard ! 

Vous faites au minima le tri, vous favorisez les produits locaux et de saison, vous consommez de la viande de façon raisonnée (vaut mieux rarement mais de meilleure qualité) et ça vous arrive de temps en temps de faire un tour sur Vinted ou bien une autre application de seconde main ? On peut dire que vous êtes intermédiaires dans la slow-consommation. Good job ! Continuez comme ça !

De la cuisine à la salle de bain, à la maison tout entière, vous êtes des as du zéro déchet ! Marie Kondo est votre meilleure amie, vous consommez exclusivement local, vous avez banni Amazon depuis longtemps ? Bravo, vous semblez être des licornes de la slow consommation.

Les SLOW’apps

Parce qu’on vous connaît, on sait que nos welkers adorent les applications ou simplement pour vous aider à vous aussi entamer votre slow life, voici une sélection d’applications qui promeuvent la slow-consommation.

TOOGOODTOGO – La slow food ou l’appli qu’on ne présente plus. 

Chaque année, 1/3 de la production mondiale de nourriture est jetée. Too Good To Go permet à chacun d’entre nous de s’engager contre le gaspillage alimentaire afin de donner l’opportunité à toute nourriture produite d’atteindre sa destinée : être mangée.

 

WELCO – La slow logistique  qui réinvente le point relais chez ton voisin (oui c’est nous ahah)
logo welco

1 personne sur 4 serait absente de son domicile lors de la livraison de son colis. À l’aide de sa plateforme, Welco référence les personnes de votre voisinage volontaires pour réceptionner un colis à votre place en votre absence. Ainsi, la startup supprime les seconds passages des livreurs qui représentent 150 millions d’allers-retours et contribue à la diminution de CO2. Bonus : Welco rémunère votre voisin pour le service rendu.

 

CLEARFASHION – La slow fashion ou le Yuka de la mode. 

Cette application made in France a été lancée par Clothparency. Clear Fashion scanne les vêtements et permet de connaître en direct leur degré éthique, avec une note allant de 0 à 100. A savoir : engagements environnementaux, humains, animaliers et sanitaires sont évalués. Encore balbutiante, l’application n’a audité que 70 marques, allant des géants de la fast fashion aux griffes de luxe. 

 

GEEV – La slow life 

À quoi bon garder des objets qui ne vous servent plus ? Un peu abimés ou en bon état, vous n’avez pas envie de vous embêter à les vendre ? Alors donnez-les ! Geev permet aux particuliers de donner gratuitement des objets et de la nourriture. Ce n’est pas parce que cette vieille commode ne vous plait plus qu’elle ne fera pas le bonheur d’un voisin. Et c’est pas parce que ce canapé est légèrement déchiré qu’il doit être jeté, peut-être qu’une couturière pourrait en faire son affaire ? 

Laisser un commentaire